Salaires légers, chars lourds

Plus célèbre que le slogan qu’elle illustre, cette affiche en est presque indissociable.

La parataxe (juxtaposition de deux propositions sans mot de liaison, par une simple virgule) est signalée à l’œil par les contours d’un char dont le canon est pointé vers la gauche (est-ce une allusion politique ?). L’image rompt aussi l’équilibre sémantique qui met en balance le mal-être social et l’autorité militaire en fixant, comme jadis Pascal, l’écrasante suprématie de la force.

Parce qu’elle établit une relation de type thème (l’incontestable réalité des salaires rognés) / prédicat (le soutien à l’investissement militaire), la parataxe suggère que l’armée se nourrit de la sujétion. L’avantage de l’implicite, c’est qu’il suggère bien d’autres choses. Des compléments syntaxiques auraient explicité l’ensemble : « alors que les salaires sont légers » (opposition), « grâce aux salaires légers » (condition de possibilité), « à salaires légers » (interdépendance), etc. Ici au contraire, la visée argumentative est donnée par les métaphores, la morphologie et l’image. Sans les métaphores de la pesanteur (qui renvoient, respectivement, à la pingrerie et à la puissance de feu), il n’y aurait pas cette antithèse lexicalisée entre « lourd » et « léger ». Or par définition, si la polysémie de « léger » est aussi bien défavorable que favorable (raisonnement léger, repas léger), celle de « lourd » est handicapée par  l’effort supposé dans le maniement de ce qui pèse et qui interdit la délicatesse (raisonnement lourd, repas lourd) ; et surtout, elle évoque immanquablement le « balourd » et le « lourdaud » qui d’ailleurs en dérivent : la force a des gros sabots. L’image fait le reste.

Image : affiche de l’Atelier de l’ex-Ecole des Beaux-Arts, mai 68 (source : Gallica)

A propos Hugues Constantin de Chanay

Hugues Constantin de Chanay est professeur au département de Sciences du Langage de l'Université Lumière Lyon 2. Il travaille en sémantique et en analyse du discours, en intégrant aux discours les aspects non verbaux (images, intonations, gestes). Ses recherches portent tout particulièrement sur le discours politiques, notamment sur les débats d'entre-deux-tours des présidentielles françaises. Voir sa page personnelle sur le site du laboratoire ICAR.

Check Also

Ne travaillez jamais !

L’injonction, à laquelle l’adverbe « jamais » donne un caractère définitif, est empruntée au situationniste Guy Debord, …