Figurez-vous…

Elections 2017 et au-delà : les figures de style en politique

« Je ne suis pas En Marche, mais je veux que ça marche »

(Thierry Solère, France Inter, 23 mai 2017) L’ancien organisateur de la « primaire de la droite et du centre » joue doublement sur la forme lexicale marche – nom et verbe. Sa phrase peut être entendue comme une antithèse : il n’est pas en marche, donc il n’avance pas, mais il veut que …

Read More »

« La ‘main tendue’ de Macron : la droite se prend une gifle et serre les poings »

(Libération, 17 mars 2017, p. 14) Le surlendemain de son élection comme président de la République française, Emmanuel Macron choisit son premier ministre dans le camp de ses adversaires politiques. Certes le discours macronien s’est présenté comme fédérateur, au-dessus de l’opposition traditionnelle entre droite et gauche. Cependant il est identifié comme …

Read More »

« Les Français ont envie de donner une majorité à En Marche ! »

(Aurore Bergé, France 24 et RFI, 16 mai 2017) La prosopopée est peut-être la figure de style la plus répandue dans le discours de et sur la politique. Politiciens de tous bords (issus et de la droite, et de la gauche, ou de l’ainsi dénommée ‘société civile’) et commentateurs de …

Read More »

« Chez nous, […] pas de débauchage, pas de marchandage, pas de parachutage »

Valérie Pécresse, Parc floral du bois de Vincennes, 20 avril 2017 Que le nouveau premier ministre soit issu des rangs LR n’incite pas Valérie Pécresse à se mettre dans le sens de la marche ; au contraire, elle oppose la stratégie adoptée par son parti en vue des législatives à celle …

Read More »

« …un gratin de restes »

(Florian Philippot, LCI, 18 mai 2017) L’usage de métaphores est extrêmement fréquent dans le discours politique : métaphores spatiales, mais aussi climatiques, sportives, militaires, médicales… En matière culinaire, on connaissait surtout les expressions cuisine électorale et charcutage électoral. Le vice-président du Front national élargit le répertoire et donne carrément dans la …

Read More »

« c’est pas une prise de guerre, c’est plutôt des prises d’otages »

(François Baroin, RTL, 18 avril 2017) Filant la métaphore martiale que le slogan En Marche ! avait notamment illustrée pendant la campagne présidentielle, le chef de file des Républicains considère que l’entrée au gouvernement de deux membres de son parti n’est « pas une prise de guerre [mais] plutôt des prises d’otages ». …

Read More »

« la droite, toute la droite, rien que la droite »

(Karine Berger, Twitter, 17 mai 2017) A l’annonce de la composition du gouvernement d’Edouard Philippe, la députée PS des Hautes-Alpes a recours à l’hyperbole pour décrire l’orientation politique des nouveaux ministres. La figure de style exprime une exagération caractérisée : « toute la droite » n’est pas au gouvernement, qui n’est pas non …

Read More »

« un système UMPS que l’on peut rebaptiser LREM »

(Marine Le Pen, communiqué de presse, 15 mai 2017) On sait que les responsables du Front national ont longtemps dénoncé ce qu’ils considéraient comme une alliance objective entre les deux grands partis de droite et de gauche, usant pour ce faire de ce qui ressemble à un amalgame lexical proche …

Read More »

« violemment modérés » & « terriblement conquérants »

(Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe, 15 mai 2017, passation des pouvoirs à Matignon) Par le truchement d’une citation d’Alexis de Tocqueville, dont il a rappelé son activité politique dans la Manche, Bernard Cazeneuve a eu recours à l’oxymore pour dire l’opposition résolue des Normands à tout excès en matière politique : …

Read More »

« C’est pourquoi nous ne voulons pas des alliances tuyaux de poêle »

(Jean-Luc Mélenchon, Convention Législatives de la France Insoumise, 13 mai 2017) Ainsi Jean-Luc Mélenchon justifie-t-il son refus de s’allier à d’autres forces politiques pour les élections législatives. Pour plus de clarté, il file la métaphore : « l’on commence ici avec un bout du tuyau qui vous emmanche avec un suivant …

Read More »