« Une locomotive qui n’a plus de wagons »

(Hubert Védrine, France Inter, 14 mars 2017)

Interrogé sur un éventuel approfondissement de l’UE, Hubert Védrine a recours à une métaphore qui identifie l’Europe à une locomotive sans wagons. L’image vise à illustrer la rupture entre les populations et leurs dirigeants, qui ont de plus en plus de mal rallier leurs concitoyens au projet européen. Mais elle tend aussi à la consacrer en entérinant une distribution des rôles qui place les peuples à la remorque de leurs gouvernants. Il n’est donc pas question de céder à ceux qui appellent à construire l’Europe par le bas. La solution proposée par l’ancien ministre des affaires étrangères s’adresse plutôt à nos élites : « il faut s’arrêter un moment donné pour dire au peuple « on vous écoute ! » ».