« le centre c’est ni de gauche, ni de gauche »

(Benoît Hamon reprenant une formule de François Mitterrand, 23 février 2017)

La géométrie politique est-elle si variable qu’on le dit ? Pour Benoît Hamon comme pour tous ceux qui ont repris avant lui cette formule de François  Mitterrand, « le centre c’est ni de gauche, ni de gauche ». À la tautologie attendue – le centre n’est par définition ni à gauche, ni à droite ‒ est substituée par énallage une autre évidence : le centre ne peut être confondu avec la gauche. En martelant cette évidence au moyen d’une épizeuxe (c’est-à-dire de la répétition contiguë d’un même segment), le locuteur souligne son propre positionnement, à gauche toute !