« la séquence des boules puantes est ouverte »

(réaction de François Fillon à l’article du Canard Enchaîné concernant les emplois de son épouse, 25/01/17)

La métaphore est habile : en assimilant l’information donnée par Le Canard Enchaîné à une « boule puante », il en retient essentiellement le caractère infamant tout en dévalorisant l’intention du journaliste, réduit à un cancre qui confondrait la campagne avec une cour d’école. L’éventuel conflit d’intérêt est ainsi occulté au profit de la construction d’une position de surplomb : le locuteur, tel un maître d’école, refuse de s’abaisser à ce qu’il prétend être des enfantillages.

A propos Chloé Gaboriaux

Enseignante-chercheuse à Sciences Po Lyon et au laboratoire Triangle. Voir ma page personnelle sur le site du laboratoire Triangle.

Check Also

« Un tournant en ligne droite »

Photographie : Albert Facelly pour Libération Le 16 octobre 2018, après deux semaines d’attente, Édouard Philippe …