Distanciation sociale : qu’aurait pensé Edward T. Hall ?

Je ne reviendrai pas sur le choix du terme « sociale » plutôt que « physique », largement débattu récemment par des sémiologues, sociologues, médecins, résultant d’une traduction prise au pied du mot de l’américain « social distancing ».

C’est à la demande du Département d’État qu’une étude des distances interpersonnelles fut conduite par l’anthropologue Edward T. Hall dans les années 1950.  L’objectif initial était de comprendre, notamment, pourquoi les diplomates et représentants des ambassades américaines au Moyen-Orient rencontraient des difficultés dans les négociations, malgré une connaissance parfaite des langues locales. Une étude approfondie fut menée chez des sujets de la classe moyenne de la côte nord-est du continent américain.

Ces recherches permirent de définir des distances culturelles correspondant à différents types d’échanges. Edward T. Hall constata que les mesures observées variaient selon les personnes mais aussi selon les cultures, à l’instar de leur approche de l’espace. Il donna le nom de proxémie à cette théorie des distances variant avec les cultures.

Il put ainsi définir quatre zones (voir le schéma ci-dessus), correspondant aux différents types d’échanges. Il en conclut que selon les cultures et les lieux, certaines personnes se situaient toujours dans les « modes » qualifiés de proches, alors que d’autres se maintenaient dans des modes éloignés. D’où des malentendus ou « offenses proxémiques », si l’on pénétrait dans la bulle que souhaitait maintenir l’interlocuteur (cf. tableau).

Les récentes mesures de « distanciation sociale » liées au COVID 19 ont bien évidemment remis en cause ces notions, en particulier pour les distances intimes et personnelles.

Ces règles furent plus facilement respectées dans les cultures habituées à maintenir des modes éloignés, y compris dans les rapports personnels (on pense au Japon). A l’inverse, les cultures méditerranéennes, vivent plus difficilement ces mises à distance forcées. Maintenir une distance de 1,20 m entre les personnes dans les lieux publics, représentait dès lors une gageure, notamment lorsqu’une conversation s’engageait.

Pour conclure, inspirons-nous de Marivaux, passé maître dans l’art de la distance amoureuse :

Monsieur, gardez vos distances, je vous aimerai peut-être.

– Enlevez ce peut-être, et j’en serai bien aise.

– Il n’est peut-être là que pour la bienséance…

– Le voici un peu mieux placé.