Cincinnatus version Saône-et-Loire

Frédéric Says, Billet politique, France Culture, 20.09.2019

En 2017, Xavier Bertrand a quitté Les Républicains ; il se contente aujourd’hui de présider le Conseil régional de son fief picard. Frédéric Says en connaît un autre qui déjà, mutatis mutandis comme pour toute antonomase, a tourné le dos au national pour lui préférer le régional (et même, dans son cas, le départemental) : Arnaud Montebourg, parti soigner ses abeilles et produire du miel. Ce que Frédéric Says commente en une antonomase corrigée : « Le boulot d’entrepreneur au plus près de la vie concrète, en Cincinnatus version Saône-et-Loire, l’ancien général romain parti labourer ses champs ». Pourquoi préciser cette différence ? Parmi toutes les propriétés qui distinguent Arnaud Montebourg de Cincinnatus (l’époque, le métier, etc.), Frédéric Says en choisit une : le lieu. Plus précisément le terroir : c’est envisager Montebourg au niveau non d’un État (la France) mais d’un département (la Saône-et-Loire), et cette correction réduit la portée de la possible opération politique de Bertrand, qui serait lui aussi un « Cincinnatus au petit pied ». On se retrouve en tout cas avec deux petits Cincinnatus version terroir, diamétralement opposés en politique, mais qu’importe, et rien de nouveau sous le soleil.