Figurez-vous…

Elections 2017 : les figures de style en politique

« Tirer un pénalty sans gardien et rater le but… c’est la présidentielle de Fillon »

(Renaud Muselier, Twitter, 23 avril 2017) Nul besoin d’être fan de foot pour apprécier la comparaison du député européen Les Républicains. Après une très belle action collective, qui lui a permis de remporter la plupart des élections intermédiaires, le parti LR s’est en effet vu offrir sur un plateau un …

Read More »

« Le Pen-Macron, Hauts-de-France contre France d’en haut ? »

(Guillaume Tabard, Le Figaro, 25 avril 2017) Pour caractériser la stratégie électorale de Marine Le Pen, l’un des rédacteurs en chef du Figaro a recours à un chiasme, qui répète un segment en miroir (ABBA). La figure de style lui permet de construire une opposition entre une région où le Front national …

Read More »

« Pour parler aux dégoûtés, il ne faut pas être avec les dégoûtants »

(Raquel Garrido, Libération, 24 avril 2017) « Quand les dégoûtés seront partis, il ne restera plus que les dégoûtants » : la citation, attribuée tantôt à Pierre Mauroy, tantôt à Paul Vanden Boeynants, a décidément du succès chez Jean-Luc Mélenchon. En janvier 2016, il la reformulait déjà pour commenter le départ du …

Read More »

« Ainsi donc l’imperdable a été perdu. L’impensable s’est imposé. L’impossible est advenu. »

(Alexis Brezet, Le Figaro, 24 avril 2017) Commentant la défaite de François Fillon dès le premier tour de l’élection présidentielle, le directeur des rédactions du Figaro donne à son amertume un rythme ternaire qui rappelle tout en le renversant le « veni, vedi, vici » césarien. Le polyptote inaugural, qui reprend deux mots de la …

Read More »

« Des matadors […] aux matamores, il n’y a qu’un pas »

(Julien Rebucci, « François Fillon, ses premiers arrangements avec la réalité », Les Inrockuptibles) « Des matadors que le jeune Fillon admire, aux matamores qu’il semble de plus en plus incarner, il n’y a qu’un pas » : cette citation, extraite d’une biographie non hagiographique de François Fillon récemment parue, forme une phrase sophistique, autrement dit un énoncé dont la …

Read More »

« Rugissez comme des lions et débarrassez-vous des ânes ! »

(Nicolas Dupont-Aignan, meeting au Cirque d’Hiver, 19 avril 2017) C’est au Cirque d’Hiver, célèbre pour sa ménagerie, que Nicolas Dupont-Aignan donne sa dernière consigne de vote avant le premier tour de l’élection présidentielle : « Rugissez comme des lions et débarrassez-vous des ânes le plus vite possible ! » reformule …

Read More »

« Le plus sûr rempart contre la boboïtude conformiste et le bobolchévisme »

(David Lisnard, maire de Cannes, au meeting de François Fillon à Nice, le 17 avril 2017) Rien de tels que les néologismes pour attirer l’attention d’un auditoire. Certes, en cherchant bien, on trouve des occurrences des deux formes lexicales boboïtude et bobolchévisme antérieures à cette déclaration de Davis Lisnard, mais …

Read More »

« Je pense que l’on peut faire travailler plus les gens en gagnant davantage »

(Emmanuel Macron, Rungis, 18 avril 2017) A Rungis, Emmanuel Macron lance une ode au travail dont la ressemblance avec le slogan sarkozyste, « travailler plus pour gagner plus », n’a échappé à personne. Les différences sont pourtant significatives. Adieu l’homéoptote qui rythmait l’injonction d’un « plus » conquérant : l’animateur d’En Marche! préfère éviter …

Read More »

« Le temps des cerises puis le temps des noyaux. Solférino puis Waterloo »

(Christophe Conte, Les Inrockuptibles, 12 avril 2017) Le PS survivra-t-il à l’élection de dimanche ? Christophe Conte, dans le dernier numéro des Inrockuptibles, pense que non et lui adresse un « billet dur », adieu éloquent dans lequel il résume son déclin en figures condensées : « Le temps des cerises puis le temps des noyaux. Solférino puis …

Read More »

« On est dans une sorte de fantasme »

Jean-Luc Mélenchon répondant à François Fillon, meeting de Toulouse, 16 avril 2017 Le renversement du stigmate, par l’appropriation d’une étiquette infamante (« décadent », « intellectuel », « pédé », par exemple) est un moyen éprouvé de déstabilisation. Jean-Luc Mélenchon le sait. Il détourne avec humour une attaque de François Fillon qui, sur Radio J, avait …

Read More »