Appel à communication « Les analyses de discours en sociologie »

 

Session ad hoc, XXème congrès international des sociologues de langue française AISLF, Montréal, 4-8 juillet 2016

« Les analyses de discours en sociologie: paradigmes, expériences de recherche et défis actuels »

 

Organisation :

Prof. Dr. Reiner Keller

Université de Augsburg, RFA

Courriel: reiner.keller@phil.uni-augsburg.de

 

Guadalupe Escalante Rengifo

Doctorante en communication publique, Université de Laval, Canada

Courriel: guadalupe.escalante.1@ulaval.ca

 

Natalie Schwarz

Doctorante en sciences sociales, Université Lausanne, Suisse

Courriel: natalie.schwarz@unil.ch

 

Le groupe de travail de la session ad hoc « La complexité des constructions discursives des réalités contemporaines : défis pour l’analyse sociologique » invite les chercheurs et chercheuses intéressées en l’analyse de discours à soumettre une proposition de communication afin d’enrichir la réflexion sur les possibilités qu’offrent les expériences et les diverses méthodologies des analyses de discours utilisées en sciences sociales pour la connaissance sociologique du monde.

Les réalités du monde contemporain représentent un défi pour la sociologie en tant que champ de savoir et aussi pour la créativité des chercheurs dans l’analyse et l’interprétation du monde social. De nouveaux objets d’étude et de nouvelles problématiques demandent de nouvelles approches théoriques et méthodologiques. Les constructions discursives que promeuvent les médias de communication et les réseaux sociaux, entre autres, occupent une place privilégiée dans la sphère publique. À l’heure actuelle, comme l’affirme Adele Clarke, il est difficile de penser la complexité des interactions sociales sans prendre en compte les discours. Analyser ces discours et leurs complexités s’avère nécessaire dans le programme actuel de notre discipline. Cette complexité est issue de plusieurs facteurs: l’hybridation des cultures épistémologiques et des productions des savoirs et des connaissances; la participation élargie de la société civile dans les débats et les évaluations des recherches et des décisions; les imbrications et la transnationalisation des acteurs et des diverses arènes de production de discours ainsi que de nouveaux regards pour la performativité de la matérialité des objets, entre autres.

Malgré l’importance reconnue des phénomènes discursifs, établie avec force par Michel Foucault dans les années 1960, les sciences sociales ont hésité à développer la théorie et la méthodologie de l’analyse de discours. Ainsi, et surtout dans le contexte francophone, l’analyse de discours est plus ou moins restée dans les sciences du langage. Cela est, au moins en partie, résultat de l’orientation réductrice des analyses de discours vers des questions et des outils linguistiques. Il s’agit donc d’explorer les éléments et les démarches d’un intérêt proprement sociologique en analyse de discours qui répond aux questions évoquées.

Dans le cadre de cette rencontre, la session propose de mener une réflexion collective autour de divers paradigmes théoriques et méthodologiques des analyses de discours utilisées en sciences sociales, comme l’analyse de discours du point de vue de la sociologie de la connaissance (SCAD) et d’autres approches non-linguistiques, pour relever les défis de la complexité des constructions discursives des réalités contemporaines.

La taille des résumés est limitée à 3500 signes (espaces compris). Les propositions doivent comporter un titre, des mots-clés (3 à 5), nom, prénom, fonction, affiliation et courriel du ou des auteur(e)s.

 

Site de référence : http://congres2016.aislf.org/pages/32-aac2.php

Dépôt des propositions de communication en ligne sur le site du congrès jusqu’au 15 janvier 2016 ! http://congres2016.aislf.org/pages/11-invit.php

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*