Monthly Archives: avril 2017

« Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron »

(Slogan lu et entendu lors des manifestations du 27 avril 2017) Dans la forme, le slogan est joliment construit. Au sein de l’anaphore générale (une quadruple répétition de ni qui donne à l’ensemble un rythme particulièrement bien adapté à son usage oral), la double allitération des /m/ et des /p/, combinée …

Read More »

« L’un parce que c’est l’extrême finance, l’autre parce que c’est l’extrême droite »

(Jean-Luc Mélenchon, Youtube, 28 avril 2017) Silencieux depuis le premier tour, Jean-Luc Mélenchon a finalement choisi d’intervenir sur sa chaîne YouTube pour clarifier sa position sur le second tour. A cette fin, il a recours à l’hypozeuxe, qui lui permet de mettre en parallèle deux groupes syntaxiques : « parce que c’est …

Read More »

« Tirer un pénalty sans gardien et rater le but… c’est la présidentielle de Fillon »

(Renaud Muselier, Twitter, 23 avril 2017) Nul besoin d’être fan de foot pour apprécier la comparaison du député européen Les Républicains. Après une très belle action collective, qui lui a permis de remporter la plupart des élections intermédiaires, le parti LR s’est en effet vu offrir sur un plateau un …

Read More »

« Le Pen-Macron, Hauts-de-France contre France d’en haut ? »

(Guillaume Tabard, Le Figaro, 25 avril 2017) Pour caractériser la stratégie électorale de Marine Le Pen, l’un des rédacteurs en chef du Figaro a recours à un chiasme, qui répète un segment en miroir (ABBA). La figure de style lui permet de construire une opposition entre une région où le Front national …

Read More »

« Pour parler aux dégoûtés, il ne faut pas être avec les dégoûtants »

(Raquel Garrido, Libération, 24 avril 2017) « Quand les dégoûtés seront partis, il ne restera plus que les dégoûtants » : la citation, attribuée tantôt à Pierre Mauroy, tantôt à Paul Vanden Boeynants, a décidément du succès chez Jean-Luc Mélenchon. En janvier 2016, il la reformulait déjà pour commenter le départ du …

Read More »

« Ainsi donc l’imperdable a été perdu. L’impensable s’est imposé. L’impossible est advenu. »

(Alexis Brezet, Le Figaro, 24 avril 2017) Commentant la défaite de François Fillon dès le premier tour de l’élection présidentielle, le directeur des rédactions du Figaro donne à son amertume un rythme ternaire qui rappelle tout en le renversant le « veni, vedi, vici » césarien. Le polyptote inaugural, qui reprend deux mots de la …

Read More »

« Des matadors […] aux matamores, il n’y a qu’un pas »

(Julien Rebucci, « François Fillon, ses premiers arrangements avec la réalité », Les Inrockuptibles) « Des matadors que le jeune Fillon admire, aux matamores qu’il semble de plus en plus incarner, il n’y a qu’un pas » : cette citation, extraite d’une biographie non hagiographique de François Fillon récemment parue, forme une phrase sophistique, autrement dit un énoncé dont la …

Read More »

« Rugissez comme des lions et débarrassez-vous des ânes ! »

(Nicolas Dupont-Aignan, meeting au Cirque d’Hiver, 19 avril 2017) C’est au Cirque d’Hiver, célèbre pour sa ménagerie, que Nicolas Dupont-Aignan donne sa dernière consigne de vote avant le premier tour de l’élection présidentielle : « Rugissez comme des lions et débarrassez-vous des ânes le plus vite possible ! » reformule …

Read More »

« Le plus sûr rempart contre la boboïtude conformiste et le bobolchévisme »

(David Lisnard, maire de Cannes, au meeting de François Fillon à Nice, le 17 avril 2017) Rien de tel que les néologismes pour attirer l’attention d’un auditoire. Certes, en cherchant bien, on trouve des occurrences des deux formes lexicales boboïtude et bobolchévisme antérieures à cette déclaration de Davis Lisnard, mais …

Read More »

« Je pense que l’on peut faire travailler plus les gens en gagnant davantage »

(Emmanuel Macron, Rungis, 18 avril 2017) A Rungis, Emmanuel Macron lance une ode au travail dont la ressemblance avec le slogan sarkozyste, « travailler plus pour gagner plus », n’a échappé à personne. Les différences sont pourtant significatives. Adieu l’homéoptote qui rythmait l’injonction d’un « plus » conquérant : l’animateur d’En Marche! préfère éviter …

Read More »